Il faut que je vous raconte...

Vous vous souvenez que je vous avez confié mes problèmes d'absence de répartie, et j'avais juré les grands Dieux qu'on ne m'y reprendrais pas et que j'entamais un travail en profondeur sur mon Surmoi sur-socialisé afin de laisser éclater ma spontanéité et mes formidables traits d'esprit au grand jour. Tout un programme, ambitieux, certes, mais dans la France d'aujourd'hui, ça paie, je le répète.

Alors, je vous ai épargné le jour où j'ai écrit un email à mon maire sur un coup de tête à quelques jours des élections pour lui dire ma stupéfaction face à sa campagne électorale pourrita et qu'il a débarqué 15 mn après à la maison nous expliquer le pourquoi du comment - sauf que moi j'étais encore dans le train du retour de la ville et que celui qui était tranquillou à la maison n'était pas au courant de ma missive incendiaire. Je les ai retrouvé en train de se boire un petit café dans le salon en papotant politique locale. Bref, un bon quiproquo très vaudevillesque, manquait plus que l'amant dans le placard, et je vous assure, c'était pas le maire (quoi qu'il est mieux en vrai que sur les affiches - mais ça sert à rien que je m'étende là-dessus, on vit dans un bled et vous le connaissez pas). bref on avait ri, et du coup, on s'est fait des amis dans le village, suite à ça, parce que dans l'union de la gauche, on n'est pas rancuniers !

Ensuite, je vous ai épargné la réunion de travail où ça a pété et que j'ai balancé ses 4 vérités à une morue qui se prend pour ma chef, et elle l'est un peu, il faut admettre, mais c'est pas une raison pour prendre les gens pour des cons ! oh eh !

Et là aussi, je m'étais dit, ça fait du bien de dire les choses quand on les ressent.

Alors aujourd'hui, je vais vous raconter ma visite chez Grand Optical.

Oui, j'ai envie de changer de montures de lunettes. Donc j'entre dans la boutique suréclairée, spacieuse, pleines de montures (normal quoi). Et je vois des affiches de la promo du moment :
60 ans =  - 60 % !
53 ans = - 53% !
Et là, étrangement, ils ont arrêté de faire des affiches. Par exemple, y'avait pas "23 ans = -23% ! 15 ans ? -15% ! Allez gamin, t'es pas un gros poisson, casse-toi de notre boutique...".
Parce que vous avez compris le concept : ton âge = ta réduction !
Wahou, le truc estomaquant quoi.

Mon sang n'a fait qu'un tour et j'ai commencé à essayer fébrilement des montures, en sentant qu'il allait pas falloir me chauffer longtemps... Et ça n'a pas trainé :
- La vendeuse (souriante) : Bjr, je peux vous aider ?
- Kikizita (souriante) : Bjr, oh, j'essaie des montures. Mais pour les acheter, j'attendrais d'avoir 60 ans, c'est plus avantageux !
- Lv (polie) : ah ah (pincée), vous avez vu notre promotion ?! je vais vous expliquer...
- Kzt (sèche): pas la peine, j'ai compris. D'ailleurs je trouve ça assez choquant de faire une campagne de promotion favorisant les personnes âgées.
- Lv (professionnelle): ah, mais c'est que vous savez, à partir d'un certain âge, les verres coûtent très très cher...
- Kzt (précise): sauf que la réduction elle est sur la monture, pas sur les verres !
- Lv (déterminée): oui mais comme je vous disais, leurs verres coûtent bien plus chers...
- Kzt (professionnelle): et les personnes que vous ciblez, c'est ceux qui ont le plus de probabilité d'avoir un boulot stable, d'être bien payés, d'avoir une mutuelle. Les plus de 50 ans c'est eux qui détiennent le capital aujourd'hui.
- Lv (désemparée): oh mais...
- Kzt (partie en vrille !): et en plus, les plus de 60 ans, c'est eux qui ont fait élire Sarkozy au gouvernement, alors pour moi, votre réduction elle rejoint toute une politique qui favorisent ceux qui sont le plus en place, et c'est insultant pour les autres et en l'occurrence pour les jeunes !
- Lv (point final): Enfin, là, c'est vous qui voyez ça comme ça !

Fin de la rencontre, vente non conclue ! Là, elle s'est vite éloignée et s'est dirigée sur un autre client, plus âgé, pour limiter les risques de prise de tête.

Alors ??? Not bad hein !!!

Alors, oui, j'ai déconné avec l'élection de Sarko par les plus de 60 ans. C'est statistiquement vrai, mais ça n'avait pas trop de rapport à ce moment-là, mais faut voir que j'étais bien remonté alors c'est sorti tout seul !

Alors, oui, j'ai aussi abusé parce que "pauvre vendeuse, elle n'y est pour rien, elle n'est pas responsable de la politique de promotion de la boutique, et que moi / ma cousine/ ma soeur / mon mec / il est vendeur en magasin et que c'est super dur comme boulot, et qu'en plus si faut se coltiner des clients qui prennent la tête, et qu'en plus elle a qu'un BEP force de vente et qu'elle avait même pas réalisé qu'ils faisaient de la discrimination, et qu'en fait t'as raison Kikizita, viens, on va déposer une plainte à la Halde !"

Ah ben, voilà, je savais que j'arriverais à vous convaincre. Ah ah.

Donc, a minima, on classera la déprime de la vendeuse dans la catégorie des dommages collatéraux de cette guerre de guérilla contre le vent sarkozyste dominant - et a fortiori, on peut souhaiter que ça lui ai donné un nouveau regard (ah ah) sur son boulot et ses clients.

Hi hi hi ! Moi, je ricane.

En cadeau bonux, je vous offre une vidéo de 7 seconds, live, "Young until I die".  Pas des clients de Grand Optical ça...



Enjoy, et à bientôt !