Alive, I'm alive !!!!

Je ne m'étendrai pas sur mon absence. J'avais probablement d'autres chats à fouetter. C'est injustifiable de ne pas vous avoir répondu récemment, alors autant couper court avec l'autoflagellation. Sachez néanmoins que j'ai beauuucouuup apprécié vos commentaires et vos messages privés, que vous êtes des cœurs et que je suis indigne.

Donc j'ai bien récupéré l'intégralité de mon volume sanguin, que j'ai consciencieusement dilué dans l'alcool et la drogue pour ces fêtes de fin d'année. J'ai l'impression que ce sang est de meilleure qualité que l'ancien, je m'intoxique moins facilement et tends moins à finir la tête dans les toilettes - à moins que ce soit l'appel de la maturité (ah oui, parce que j'ai quand même eu 35 ans le 14 janvier, et ça, ça m'extraie radicalement d'une adolescence tardive. Enfin, jusqu'à nouvel ordre...). Bref, ce sang neuf, c'est plutôt un bon point pour la décennie qui commence ! Car la lose et moi, c'est finito ! Non pas que ça fasse partie des mes résolutions 2010, oh non, mais simplement la position changeante des astres, en un mot, le destin. Dont acte :

  • En revenant d'une royale fête de nouvel an à J+2, j'ai trouvé Elle spécial Astro 2010 dans le train qui indique que capricorne en soleil et je ne sais plus quoi en lune, c'est synonyme de nouveau départ, de boost professionnel, de rigolade sexuelle, de complicité amicale, etc. Déjà là, je me suis dit, prévisionnellement, bingo, 2010 is mine.
  • Ensuite, mise en application de mon bon karma à J+3. Parce que quand la roue tourne, c'est pas à moitié. Alors qu'on se promenait dans une rue passante plutôt peuplée vers 15h30 et qu'Aurélie s'efforçait de m'expliquer clairement la question obscure du référendum martiniquais, je laissais mon esprit divaguer et se poser des questions plus terre à terre : C'est quoi ces papiers violets par terre qu'elle vient de piétiner ? et si c'était des billets de train ? on pourrait les ramener à la gare et se faire des thunes ! Donc quelques pas plus tard, demi-tour, je récupère les cinq enveloppes qui s'avèrent être...     ...des chèques cadeaux, non nominatifs, non traçables, valables dans des tas de boutiques. Pour un total de 500 euros !

Ah ah ah. 2010 is mine j'ai dit !!!! Uh uh. Bon, du coup je me suis achetée (entre autres...) des bottines bleues que je ne mets pas trop car elles sont super hautes, mais qui sont très belles, et avec un peu d'entrainement je serai bientôt une vraie femme fatale. Oui oui, des photos, un jour. Un appareil photo, voilà un achat qui serait utile !!!

Comme avant-goût de 2010 apparu en 2009, je dois signaler mi-décembre le réveil tardif de la Caf qui un beau matin m'a versé les RSA, APL et autres ASF accumulés pour la période septembre-octobre-novembre. Là aussi, c'était bingo sa mère ! Mais comme l'administration publique est capricieuse et biscornue, j'ai encore eu maille à partir avec ses entrelacs diaboliques la semaine passée. Mercredi précisément. Et c'était haut en couleurs !

  • Déjà le matin, j'ai fait la course d'orientation du chômeur avide de rencontrer un conseiller en insertion ! Au 3949, on m'avait dit "ah oui... on devait en effet vous convoquer pour votre suivi mensuel courant janvier - suivi mensuel inexistant depuis mon inscription en septembre - ... mais on est débordés alors vous n'aurez pas de rendez-vous. Vous êtes désormais suivie par l'agence BP, allez-y quand vous voulez ou ailleurs aussi, ils sont tenus de vous recevoir !!!". Waouh, totalement libéral le suivi mensuel du chômeur ! Alors à BP, on m'a dit qu'on ne me recevrais pas parce que j'étais suivie par l'agence CG, et puis à CG, on m'a dit que j'étais suivie par l'agence de la rue G, et que j'avais sûrement confondu CG et G vu que je suis une sacré cruchasse. OK... Je suis arrivée un brin nerveuse à la rue G, après m'être plutôt perdue dans la ville, mais j'ai finalement rencontré une conseillère chouette et semble-t-il compétente. Enfin, tout ça, c'était pour rien vu qu'il faut que j'y retourne la semaine prochaine... Mais nous les chômeurs, on s'en fout parce qu'on a du temps à perdre !
  • Sur ce, je rentre chez moi pour m'attaquer au plat de résistance de l'absurdité bureaucratique reçu au courrier : le correctif de la CAF, qui, compte tenu des 400 euros de salaire que j'ai déclaré pour le mois de novembre me réclame la modique somme de 771 euros qui seront déduits de mes prestations mensuelles à venir à hauteur de 70 euros par mois. Euh... Car contrairement à la croyance populaire qui pense pouvoir cumuler le RSA avec une activité salariée, il vaut parfois mieux se rouler les pouces pendant les trois premiers mois. C'est ce que m'a confirmé l'agent que j'ai eu au téléphone. Ayant travaillé en juillet et août dernier, et n'ayant pas de droits ouverts au chômage, ces salaires n'ont pas été pris en compte dans le calcul initial de mon RSA courant à partir de septembre. Et alors que je n'ai rien gagné en septembre et octobre, j'ai eu la drôle de d'idée de chercher du travail, et de trouver quelques heures de travail de nuit payé au SMIC au mois d'octobre (avec toute l'organisation en terme de garde d'enfant à mettre en place). Et ces 400 euros que j'ai déclaré modifient mon statut : Alors que j'apparaissais initialement sans ressources, mes salaires de juillet et août sont finalement reconsidérés, modifiant drastiquement mon droit au RSA et à l'allocation logement. Logique non ? Bien entendu, après avoir explosé en sanglots de rage au téléphone, j'ai ouvert word et rédigé une lettre contestant cette décision que j'ai envoyé illico presto à la commission de recours. La suite dans plusieurs mois...

Sinon, je suis toujours dans l'attente d'un dédommagement conséquent de la part de l'assureur de l'hôpital suite à la disparition de toutes mes affaires. Patience, sérénité et obstination.

Mais n'oublions pas, 2010 is mine, alors arriba corazones et... lundi... la rentrée !!! Ben oui, hein, le 1er février, la grande rentrée des fermières, ah ah ah. D'ici là, il faut que je lise le 2e chapitre du livre d'anatomie, alors je vous laisse pour me plonger dans la formation chimique des triglycérides et la structure atomique du NaCl.

La prochaine fois, j'aborderai sans doute les effets psychosomatiques de ladite rentrée des classes...

Hum hum !

Ahhhh, et en edit, une petite vidéo des familles, délicieuse :