Les jours passent,
Les nuits aussi.
Les vieux trépassent.
C'est ainsi.

[Haïku gériatrique]

Bon, hein, je vous ai mis la larme à l'œil la dernière fois, mais maintenant, on se reprend !  Juste un post éclectique pour signaler trois évènements majeurs, en vrac :

  • La famille s'est agrandie et on a adopté deux minuscules petites chattes descendantes directes de la Cour de Louis XIV, qui font donc abstraction du lieu d'aisance situé dans la salle de bain et qui déposent leurs excréments au gré de leurs besoins sur le canapé, sous la table, sur le lit moelleux, etc. C'est un régal pour les narines, et nous nous lançons dans des jeux de piste enfiévrés avec un plaisir non feint. Non, je plaisante. C'est un enfer. Et pourtant, Dieu sait qu'elles sont mignonnes et poilues et ronronnantes. Alors comme disent les opposants à l'avortement, si elles ont frappé à notre porte, c'est le Seigneur qui nous met à l'épreuve et nous ressortirons grandis de cette épreuve, dans notre foi comme dans notre cœur. Je m'abstiens donc de les jeter par la fenêtre du 5e étage, ou d'en prendre une pour taper sur l'autre. De toutes façons, ça ne sert à rien, tous ces poils, ça amortit. Par contre, je n'exclus pas de les ramener à la vie sauvage, au coin du bois, avec un paquet de croquettes et un vieux plaid baigné d'urine, sacrifié à la cause féline... (Si vous avez des conseils... HEEELLLLLPPPP !)

GEDC0455_1

GEDC0512

GEDC0527

  • Ensuite le marcasino de mi corazon a pris du grade. Il a fêté en grande pompe ses 7 ans, et d'après lui, "l'âge de raison, c'est l'âge où il a toujours raison". Ben on est mal barrés... Pour la peine, il est tombé amoureux. "Ce qui est bien, m'a-t-il dit, c'est que quand on est amoureux, on peux choisir sa place à la cantine". Je n'ai pas bien compris l'enchainement logique [Ceci dit, la cantine semble avoir de drôles de règles de fonctionnement : aujourd'hui, c'était "honneur à ceux qui n'ont pas de capuche", donc il a mis sa capuche dans sa poche pour aller manger avec les premiers]. Bon, pour l'amour, il a aussi ajouté que c'était bien parce qu'on se sentait léger, qu'on riait, et que lui, au début, il avait été ému. Quel grand romantique, il doit tenir ça de son grand-père (private joke, sorry...).

GEDC0875

  • Enfin, j'hésitais à en parler, mais tout de même ! Donc, le WE dernier (en - 8 !), les envies de campagne, de châteaux et de verdure de Soph' et Mouton devaient nous permettre de nous rencontrer, por fin ! Mais un contretemps de dernière minute les empêcha de prendre la route, et puisqu'il était trop tard pour annuler la réservation de leur chambre d'hôte, elles nous ont invité à en profiter !!! A nous la découverte de la vallée du Cher et de l'Indrois, les couleurs et les odeurs d'automne, le moelleux d'un lit géant dans une chambre qui ne recelait aucun pipi de chat... Cette escapade nous a fait un bien fou, et je les remercie une fois de plus pour leur gentillesse et générosité ! Rendez-vous est donné à la capitale dans les mois à venir, alors à moi de jouer !

GEDC0749
GEDC0750

GEDC0755

Sinon des examens pointent à l'horizon et il serait de bon goût de me lancer furieusement dans les révisions. Ma gorge me gratte et mes yeux piquent mais surement pas suffisamment pour sécher le stage et rester travailler à la maison avec un bon thé. Je pourrais peut-être faire comme une nuit d'hiver 1989, quand paniquée par un contrôle de math prévu le lendemain, j'avais passé une heure sur le balcon de ma chambre en chemise de nuit légère, les cheveux mouillés, les pieds dans une bassine d'eau froide, de l'eau dans les oreilles, en espérant l'otite salvatrice... (à défaut de quoi je n'avais récolté qu'un vieux rhume).

See ya !!!