Yo !

Moi, je crois toujours que je suis plus maligne que les autres, alors des fois, bien sûr, je suis punie par une sorte d'autorité supérieure. Par exemple, on a un chat. Et comme tout chat d'appartement, il a sa caisse avec ses granules et ses petites crottes qu'il faut ôter régulièrement. On a donc un sachet pas loin de la caisse dans lequel on accumule les sus-dites petites crottes. Et à chaque fois, et encore hier soir, je me dis, "mais pourquoi diable le motard fait-il un noeud si serré, les crottes ne vont pas s'échapper du sac pendant la nuit !!??". Et puisque moi je sais mieux que les autres, je fais un noeud plus lâche. 

Et ben voilà, ce matin quand j'ai attrapé le sac, les maudites crottes se sont répandues sur tout le sol de la salle de bain. Punition fécale dès le réveil ! Transportée par l'esprit du bouda - ou entrainée par le boulot d'aide-soignante les week-ends - je suis restée zen et ai balayé en souriant. Ahhhh, la vie ne lasse pas de nous surprendre, et j'en ressors grandie.

Bon, sinon depuis l'épisode du vestiaire de la piscine, j'essaie de reprendre le dessus question kilos en trop. Ca se complique vu que je suis en stage avec des horaires décalés et inversés d'une semaine à l'autre :

  • Une fois j'ai du temps le matin pour faire un peu de pilates et manger sainement, aller en stage à 13 h et rentrer le soir pour me jeter sur une bonne soupe maison. C'est la semaine de la WIN.
  • L'autre fois je pars à 7h, je mange des bons trucs au resto de la clinique, je rentre en milieu d'après-midi et je grignote compulsivement ou je cuisine des bons plats pour le soir. C'est la semaine de la LOSE

Et puis la réalité n'est jamais si tranchée puisque mon obligation principale d'apprentie-fermière n'est pas de poser divinement des sondes vésicales ou d'injecter de la morphine sans erreur de dose, mais d'alimenter mes collègues en gâteaux pour le goûter. Et le goûter, c'est lors des semaines de la WIN, qui de fait, courent le risque de se transformer en semaines de la LOSE.

Donc pour compenser, puisque faire du pilates ou [fantasme jamais réalisé] aller à la piscine ou [pire encore] courir les matins de la WIN, ça prend du temps, j'ai piqué la ceinture Slendertone de ma mère histoire de faire des abdos tout en bossant mes analyses de pratiques et autres démarches de soins chères aux fermières, ou en glandant sur internet, au choix. Résultats à suivre...

Bref, je ne suis pas débarassée des petits amas graisseux collés à mes fesses, mais heureusement, j'ai d'autres priorités dans la vie.

Et oui, depuis cet été, et pire encore, depuis que je ne quitte plus le pull offert par le mouton sauvage, je veux apprendre à tricoter !!! Mais je suis une buse. Avez-vous un livre de débutante à me conseiller ? un modèle tout simple ? J'aimerai faire un pull tout simple, carré, large, court, des manches raglans ? il faut quelle laine ? quelles aiguilles ? Ou alors faut que je me lance dans le snood tout simple ? HELP !!!!

Sinon le marcassin de mi corazon va avoir 8 ans à la fin de la semaine. Il est parti avec son père ("mon VRAI papa") pour la semaine après 14 mois d'absence. Je me demande bien comment il range tout ça dans sa tête pour que ce soit pas trop le bordel...

Love et mailles montées !